Migraine et fatigue

   
       
        

Migraine et fatigue vous assaillent ? Trouvez ici quelques petites habitudes à prendre pour limiter les crises, puis pour amoindrir vos souffrances lorsque migraine et fatigue se déclarent malgré toutes vos précautions.

 

Touchant 12% de la population, dont 25% de femmes âgées de 20 à 40 ans, migraine et fatigue ne sont pas à proprement parler une maladie, mais une réaction spécifique de certains organismes face au stress et à une mauvaise hygiène de vie. Si le stress peut être limité, il est toutefois difficile d'agir réellement sur ce facteur. Ceux qui sont chroniquement handicapés par des crises de migraine et de fatigue doivent donc avant tout jouer sur leur mode de vie.

 



En effet, toute irrégularité ou excès sont des facteurs favorables au déclenchement d'un accès de migraine et de fatigue. Pour éviter une crise, le mieux est donc de veiller à s'offrir des nuits de sommeil suffisamment longues (et de bonne qualité) et de prêter une attention toute particulière à son alimentation. Une chute de tension peut être déclencheur de la migraine et de la fatigue, et il faut donc faire attention à manger à heures fixes, en apportant suffisamment de sucres lents à l'organisme et en évitant chocolat, œufs, aliments glacés et graisses.

 

Si, malgré tout, migraine et fatigue se déclarent, quelques gestes simples permettent de minimiser leur impact. Le recours aux huiles essentielles (menthe poivrée) sera bénéfique pour certains, tandis que d'autres seront plus sensibles à un massage doux. Selon les cas, un bain chaud ou tiède sera source de soulagement. En cas de migraine et de fatigue toutefois, le seul remède réellement efficace reste encore le sommeil : migraine et fatigue passent toujours avec un peu de temps et le sommeil, en plus de remplir son rôle réparateur, permet de faire passer les heures plus rapidement...