Maladies et sommeil

   
       

Bien que l'insomnie en soit la forme la plus courante, il existe différents types de maladie du sommeil. Quelles sont donc les spécificités de chaque maladie du sommeil ?

 

La plus connue, l'insomnie, est aussi la maladie du sommeil la plus répandue, puisque, en France, une personne sur quatre affirme être ou avoir été concernée par ce problème. Bien entendu, les cas d'insomnie peuvent être passagers, et dus à des circonstances extérieures : un déménagement, un nouvel emploi, le contrecoup d'un décalage horaire, une hygiène de vie momentanément bousculée par des sorties en soirée répétées etc. En ce cas, l'insomnie est rapidement surmontée. Mais l'insomnie est une maladie du sommeil qui peut être chronique, liée à un trouble psychologique ou à une affection physiologique dont elle est un symptôme.

 



A l'opposé de l'insomnie, la narcolepsie est une maladie du sommeil qui provoque un endormissement instantané à n'importe quel moment de la journée et dans n'importe quelle circonstance, notamment lorsque le sujet est soumis à une émotion forte. Bien que rare, cette maladie du sommeil est tellement impressionnante dans ses manifestations qu'elle marque les esprits.

 

De nombreuses autres pathologies peuvent être assimilées à une maladie du sommeil, bien qu'elles ne soient liées qu'indirectement à l'endormissement. La maladie des jambes sans repos oblige ainsi le patient à se relever plusieurs fois dans la nuit pour faire passer les fourmillements qui agitent ses membres inférieurs dès qu'il est en position allongée. De même, l'apnée du sommeil, qui correspond à un arrêt chronique de la respiration pendant plusieurs secondes, et plusieurs fois par heure, est une maladie du sommeil qui a des conséquences dramatiques sur la qualité de la récupération nocturne.